Alors comme ça, vous avez décidé de partir… ?

« C’est dans notre Histoire », vous diront-ils…

Celle du « Juif errant »… L’histoire de celui ou celle qui, un jour, se dira que sa vie n’est plus ce qu’elle était, là où il ou elle se trouve.

Ce Juif- là répondra au fameux lieu commun : « ces gens-là ont du flair ! »

Lorsque le prix de leur labeur ne vaudra plus ce qu’il valait du temps de leur splendeur,  lorsque se balader sur les planches à Deauville les aura fait passer pour l’immonde homme d’affaires qui a réussi et qui ne jure que par l’argent, lorsque la Shoah à laquelle ont survécu ses parents aura été vilipendée, moquée, « révisionnée », lorsque les produits qui viennent de son pays de cœur, Israël, auront tous été boycottés, lorsque les luttes de ses compatriotes se succéderont de manifs anti en manifs pro (Palestiniens, travail le dimanche, conditions de travail des chauffeurs routiers, conducteurs de métro, manutentionnaires du port de Marseille, chauffeurs de taxi, puis à nouveau droit des Palestiniens, crimes contre l’Humanité perpétrés par Israël….), lorsque ses impôts auront augmenté pour perdre en qualité du service public, lorsque ses compatriotes descendront week-end après week-end crier « Mort aux Juifs » « Israël assassin » dans les rues de sa capitale, lorsque ses enfants n’auront plus envie d’aller à la Fac parce que les collectifs pro-Palestiniens auront pris le dessus sur les préoccupations estudiantines légitimes, lorsque acheter le pain traditionnel dans son épicerie préférée deviendra un danger, alors, certains d’entre eux revêtiront (à nouveau) l’habit du Juif errant.

Pas tous ! Bien entendu….

Certains s’accrocheront, et ils auront raison ! Aussi.

Le pays dans lequel ils ont arrivés il y a cinquante ans, cent ans ou huit-cents ans est leur pays. Aussi. Et ils l’aiment. Pour tout ce qu’il leur aura apporté. Pour tout ce qu’ils lui auront offert, donné, apporté.

Ils auront envie de partir un jour. Puis de rester, le lendemain.

Et puis s’ils partent, ils auront envie d’apporter avec eux tout ce que leur pays actuel leur a offert. Les bonnes choses. Les abstraites et les concrètes.

Ou pas.

Un départ pour toujours, ou des allers-retours ?

Dieu merci, nous nous trouvons (encore) du bon côté de la barrière.

Nous avons le choix.

Le choix de rester, celui de partir et même celui de faire des allers-retours, jusqu’à ce que notre cœur balance d’un côté ou d’un autre, pour s’y accrocher encore quelques temps.

Quel que soit votre « choix », quel que soit le degré de fermeté de votre « décision », vous trouverez sur ce blog et sur les sites connexes http://www.edenroads-un-nouveau-depart-israel.com/ et

http://www.edenroads-un-nouveau-depart-usa.com/ une multitude d’infos, de ressources et de solutions pour vous en sortir…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s