« Vous avez dit Sionisme ? »

IMG_1298     Si vous vivez au début du 21ème siècle ailleurs qu’en Israël, il y a de fortes chances pour que vous ayez entendu le mot « Sionisme » proféré comme une « insulte » à l’encontre d’une personne Juive ou d’une communauté de personnes Juives ou bien encore tout autre « corps », cercle, groupe, parti, entité, media, site, blog, profil de réseau social….

Ce phénomène, assez récent, convenons-en, a cette propriété d’agacer, voire de mettre en colère, toute personne normalement constituée, pour peu qu’elle ait un minimum de connaissance sur le sujet du «  Sionisme » en question.

Si jusqu’aux années 1990 (le siècle et millénaire passé) il était plus ou moins aisé d’entretenir une conversation avec ses semblables, dans tout autre pays autre qu’Israël,  à ce sujet, il est devenu quasiment impossible, voire dangereux ( ! ) de prononcer le mot « Sionisme » en société.

Essayez donc de vous balader dans le métro Parisien avec un Tee-shirt «  je suis Sioniste » !

Vous m’en direz des nouvelles….

Cet article n’a pas la vocation de (ré)-expliquer ce qu’est le Sionisme.

Des livres entiers, des pages Wikipédias en bataille, des sites traduits dans toutes les langues et notre rubrique «  Le Peuple du Livre » se trouvent à portée de main ou de clic de tout un chacun.

Nous reviendrons régulièrement sur ce sujet, en l’abordant sous tous les angles possibles et en vous livrant les interventions d’une sélection de nos spécialistes en la matière, sans toutefois tomber dans la composition de thèses rébarbatives à outrance.

Faites-donc un tour sur le site du Musée Herzl  surplombant le Mont Herzl, à Jérusalem, en attendant de vous y rendre physiquement.

« Herzl » pour « Théodore de son prénom.  Celui que nous nous accordons à nommer « Le père fondateur du  Sionisme ».

http://www.herzl.org/english/Article.aspx?Item=598&Section=591

Ce même Musée, érigé au côté du cimetière du Mont Herzl, abritant les tombes de

IMG_1386

tous les « Grands d’Israël », de Golda Meir à Levy Eshkol et à Ytkhak Rabin.

A quelques encablures du Mémorial de la Shoah, séparé par la forêt plantée par le KKL  (Keren Kayemeth LeIsraël » ou «Fonds pour l’existence d’Israël», fondé en 1901 par le même Theodor Herzl lors du Ve Congrès sioniste) et comptant précisément six millions d’arbres.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s