« Le naufrage de Mohamed Sifaoui. »

unnamed (2)

Sur France 5, le 18 mars 2015,  Mohamed Sifaoui a déclaré:  » C’est l’extrême droite et ses idées racistes qui  nourrit le terrorisme. « 

Euh. …vice versa aussi,  non ?! Bien malin celui qui pourra dire lequel des racistes ou des terroristes nourrit l’autre ! Quelle vision simpliste !

C’est une vision minée par le déni et la victimisation si chères aux musulmans, hélas !

Entre les lignes,  je lis chez M. Sifaoui,  une volonté de traiter de raciste toute personne qui s’attaque à l’Islam. Un véritable bouclier intellectuel érigé contre les esprits libres et iconoclastes.

 Je lis également dans ce discours larmoyant se voulant contre l’extrême droite,  le refus de l’autocritique. Si l’ Islam n’est pas l’islamisme qui lui-même n’est pas le terrorisme, l’Islam est POURTANT le terrain fertile où les ingrédients sont tous réunis pour que l’islamisme prospère et que le terrorisme en découle.

FRANCE-MEDIA-MERAH-ATTACKS-BOOK

 L’islam tel qu’il est « pensé » aujourd’hui (si on peut parler de pensée)  constitue le pan théorique du terrorisme sous toutes ses formes.

Violence et terrorisme visent aussi l’intelligence,  les Droits Humains,  et la Raison. Le terrorisme et la violence ne visent pas seulement les  personnes via des attentats et des assassinats. Il faut en être  pleinement conscient.

Traiter de raciste toute personne qui tient ce discours sans concession sur les pathologies de l’Islam,  est véritablement du terrorisme intellectuel. Et je soupçonne M. Sifaoui de pratiquer ce terrorisme intellectuel.

Il commence à se positionner doucement mais sûrement en Statue du Commandeur pétrie de morale et de manichéisme douteux.  On dirait. ….allez,  je vais oser : un gourou !

Par ailleurs,  j’en ris jaune,  mais sur l’échiquier politique,  l’islamisme se positionne exactement à l’extrême droite : racisme, misogynie, homophobie, sexisme, principes et dogmes rétrogrades et liberticides. Ce ne sont pas vraiment des valeurs de gauche ! Donc l’islamisme et l’extrême droite,  c’est rigoureusement la même ligne idéologique, et les opposer relève vraiment de l’ignorance crasse.

J’ai dit!

Marie Myriam Blondel.

 

Née en France de parents marocains et musulmans, Marie-Myriam a poursuivi des études de philosophie et d’anglais. Elle a été 17 ans durant, enseignante en ZEP.  Son parcours, son vécu et sa forte personnalité l’ont poussée à faire ce pas : Quitter l’Islam.

Après des années de silence, elle affiche aujourd’hui son apostasie. Se séparer de la religion de ses parents, de la religion du pays de ses origines et sortir de la communauté Musulmane de France, si tant est que nous puissions regrouper tous les Musulmans de France sous le joug d’une et unique « communauté », n’est pas une décision mais un cheminement.

Elle ne parle pas sans savoir. N’écrit pas sans avoir cherché à comprendre.

Son combat pour un « athéisme décomplexé, autorisé, accepté au sein de la communauté musulmane » est aujourd’hui l’une de ses principales préoccupations. Car c’est de liberté de conscience qu’il s’agit.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s