» Partir ?  » selon notre invité Guillaume de Vaudrey

Guillaume de Vaudrey est l’un de nos « spécialistes » de la thématique «  Partir ? ».

Un Globe trotter hors normes, parcourant la planète et ses territoires les plus reculés depuis de nombreuses années avec cette prédilection pour les « lieux les plus dangereux », tant qu’à faire…

Diplômé de Sciences Po et d’une Maîtrise de Droit à la Sorbonne, Guillaume a d’abord couvert les principales zones de conflits au cours de sa carrière de Grand Reporter puis il a fondé, à Manille, Philippines, une agence de voyages hors du commun proposant des voyages et séjours géopolitiques très pointus, comme la Corée du Nord, qu’il connait bien.

Vous aurez pu le voir récemment dans un reportage de l’émission “ Enquête exclusive” sur M6 en Corée du Nord, avec l’un de ses groupes de touristes Français en quête d’aventure et de découverte “extreme”.

Cher Guillaume,  quand et où êtes-vous né et où avez-vous grandi ?

Je suis né au siècle dernier en Savoie dans les Alpes Françaises près de la Suisse mais j’ai passé de longues périodes de ma vie à l’étranger, d’abord à Niamey au Niger dans un des pays les plus pauvres du monde mais doté d’un peuple digne et racé. Je suis ensuite parti à Pondichéry en Inde du Sud où j’ai bénéficié de l’accueil bienveillant d’un pays cosmopolite d’une grande générosité puis en Corée du Nord où je me suis familiarisé avec un système totalitaire vivant selon sa propre logique.

Où vivez-vous aujourd’hui et pourquoi ?

Je vis en ce moment entre Paris (mon grand village), Manille où j’ai choisi de m’ancrer depuis maintenant 10 ans et Dallas au Texas où j’ai amorcé une carrière de journaliste. Ce sont mes choix personnels. Toute ma vie a été marquee par une forme de nomadisme perpétuel.

Vivant dans trois pays sur trois continents je n’ai nullement envie d’en quitter aucun. Chacun m’apporte quelque chose. Paris est mon village où je m’enivre de culture. Manille m’ouvre les portes du pacifique Sud. Dallas est une bonne accroche du monde américain où tout est encore possible.

Quelles ont été les raisons de votre départ de France  ?

La France est et demeure pour moi le pays des excellences. Je ne m’en détacherai à aucun prix.

La France est pour moi le pays des saveurs, des émotions et des savoirs. Les Philippines m’offrent leur tropicalité parfois exaspérante mais aussi une autre manière d’être dans un monde neuf où tout est différent. Les Etats-Unis sont un espace où on vit plus vite, où on decide de son destin en un instant avec de constantes remises en question.

Qu’est-ce-que vous n’aimez pas dans les pays où vous vivez actuellement ?

La France souffre de son immobilisme et de la difficulté qu’il y a à y mettre en oeuvre des réformes pourtant indispensables dans un monde globalisé. Les Philippines sont marquées par un fossé social inimaginable entre une classe aisée arrogante et une population souvent à la limite de la survie. Aux Etats-Unis (et surtout au Texas où je vis), la vie quotidienne est parfois assez standardisée et je me fais un plaisir d’y introduire des touches européennes. J’y suis aussi souvent aux fourneaux.

Quelle est votre vision des choses des pays où vous vivez actuellement ?

Je suis toujours confiant en la France éternelle qui lors des moments difficiles sait se montrer solidaire. Aux Philippines le président Benigno Aquino III essaye de mettre en oeuvre des réformes pour booster la croissance et réconcilier les communautés chrétienne set musulmanes. Au Texas on est toujours droit et sûr de soi et on croit dur comme fer en la supériorité de son modèle culturel et social. Don’t mess with Texas !

Si vous pouviez changer les choses qui vous déplaisent dans les pays où vous vivez actuellement, y resteriez-vous ?

Je pense que chacun doit contriber à poser sa pierre pour que les sociétés où l’on vit évoluent positivement. Le grand danger de notre époque est la menace que constitue l’Etat islamique qui bafoue la dignité humaine, menace le patrimoine culturel des regions qu’il contrôle et pousse la barabarie à un niveau rarement atteint.

Dans quelle langue rêvez-vous ?

Je rêve aussi bien en français qu’en anglais.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s