» On m’accuse ! « 

« Bon, on assume une bonne fois pour toutes nos tares et on dit: « OUI ON EST ANTISEMTES, C’EST DANS NOTRE CULTURE »

unnamed (2)

Depuis quelques temps, je cumule les insultes sur Facebook…. en message privé, comme sur les forums, voire sur mon mur…. J’ai fait une réponse en tir groupé afin de riposter contre les attaques de tous ceux qui visent ce que je suis et non ce que je dis.

Je vous en livre un extrait car il a le mérite de vous éclairer encore un peu plus sur mon parcours, mes opinions et mon attachement au peuple juif.

1- On me traite de raciste…. hum !!!!!!

Raciste de qui je vous prie ? Descendante de Berbères Zemmouris (la tribu hein, pas le journaliste) par ma mère et des Corsaires Slaouis par mon père, j’ai grandi en France où j’ai construit une jolie petite vie bien remplie faite d’une carrière, d’un enfant, d’un mari, d’amis etc…. Je fais partie de cette catégories qu’on nomme les « bi-nationaux ».

Franco-marocaine, je suis porteuse d’une double-culture assumée, étudiée, explorée et sans cesse enrichie.

Moi je sais qui est Allal El Fassi, Moulay Idriss Ier ou Driss Chraïbi…. Je sais également qui est Talleyrand, Bergson ou Saussure. Qu’on arrête de me fatiguer avec mon racisme supposé, parce que non seulement c’est une accusation non fondée, mais en plus c’est injurieux…. Quand on raffole des soirées d’ « ahidous » façon Ahouzar (danse berbère) et qu’on savoure des transes sur « el melhoun » (musique andalouse version marocaine), on n’est pas raciste. Impossible. Je suis Arabe. Je l’assume, le vis dans l’harmonie et plaide pour que les tares qui frappent cette civilisation soient éradiquées.

2- On me traite d’immigrée frappée du complexe d’infériorité vis à vis de « l’homme blanc ».

Et on me traite également, ce qui annule donc la précédente accusation, d’avoir un égo surdimensionné…. J’ai déjà dit un million de fois que la modestie et toutes ces vertus en rapport avec la pudeur, me donnent de l’urticaire. C’est comme ça. Je ne vois pas d’ailleurs ce que la modestie vient faire dans les débats d’idées… HORS SUJET ! Soit on sait, soit on ne sait pas. Il n’y a pas de « je sais mais je ne la ramène pas trop » ou « je ne sais pas mais je ne veux pas perdre la face » : dépouillons les débats d’idées des considérations moralisantes car, me semble-t-il, ces considérations sont les tentacules voraces de l’éducation religieuse qui chez nous, les Marocains, se résume à « skout hachouma » (tais-toi, c’est indécent) et chez nous les Français à « Seigneur je suis indigne de te recevoir ». C’est du bla-bla quand on me reproche de manquer d’humilité: on s’en fout! Ce qui compte c’est la vérité pas la morale.

3- On me traite de sioniste…..au motif de mon attachement et de mon soutien aux Juifs et à Israël en tant que nation…

Désolée, mais c’est non négociable. J’avoue avoir été très longtemps antisémite, car c’est ainsi que nous sommes élevés dans la culture arabo-musulmane. Et ne me dites surtout pas que je dis n’importe quoi! On ne me la fait pas! En arabe, on dit « Ihoudi hachak » (un Juif, sauf ton respect) comme on dit « les toilettes hachak »… C’est vrai ou pas??? Hein? Je mens là aussi? Bon; on assume une bonne fois pour toutes nos tares et on dit: « OUI ON EST ANTISEMTES, C’EST DANS NOTRE CULTURE » ( je ne parle même pas de la religion elle-même vecteur d’antisémitisme) Donc, ayant réussi à faire un travail d’autocritique (souvent douloureux), je suis parvenue à remettre en question tout ce que l’on m’a appris sur Israël et les Juifs. Résultat; je pense que 1- les Juifs ont parfaitement le droit d’avoir un Etat et 2-l’Etat qu’ils ont fondé est à des millions d’années lumière tant sur le plan des droits que de la modernité , de tous les pays arabes et musulmans réunis.

Hélas, ces accusations portées à mon encontre toutes les fois où je dénonce une dérive, montrent que la critique et l’honnêteté intellectuelle ne priment toujours pas sur l’esprit tribal et la fierté chez les Arabes ….qu’ils soient français, belges, marocains, algériens…. Ils préfèrent donc m’insulter plutôt que d’accepter la simple idée que nous ayons un problème avec l’antisémitisme ou la misogynie, pour ne citer que ces deux exemples.

Comment trouver le remède si on nie la maladie?

J’ai dit!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s